Patrick Bertoliatti - Méditation naturelle

Méditation naturelle

UNE THÉRAPIE NON-DUELLE

L’approche de la méditation naturelle fait partie des thérapies dites « non-duelles ». Ces thérapies se rattachent aux traditions non-duelles telles que le Zen, le le Dzogchen, le Mahamudra et le Madhyamaka, où encore le Taoïsme, l’Advaita Vedanta… Elles utilisent en conséquence des langages différents et mettent l’accent sur des méthodes différentes. Mais, de façon générale, le processus thérapeutique y est inversé par rapport à celui des autres formes de thérapies. Il ne part pas d’un état compris comme problématique et dont la difficulté vécue devrait s’estomper au fur et à mesure du processus. Voire, disparaître, dans le meilleur des cas. Au contraire, le travail s’effectue « à partir du résultat ». Autrement-dit, l’état final visé est conçu comme déjà présent, mais non perçu et occulté par un certain nombre de voiles (cognitifs, émotionnels…). Le travail consiste alors essentiellement à percevoir leur caractère surajouté à l’expérience.

UNE THÉRAPIE D’INSPIRATION BOUDDHISTE

Le type de thérapie non-duelle proposée ici est issue de traditions et pratiques bouddhistes. Elle favorise l’accès à un esprit ouvert sans condition comme moyen de traitement des difficultés rencontrées. La raison en est qu’à un esprit sans condition rien ne manque. C’est un esprit comblé quelles que soient les circonstances. La simple présence à l’esprit sans condition est ainsi l’accès à une liberté et un accomplissement total. Cela, au milieu de tous les conditionnements de l’existence. Le patient y est en conséquence considéré disposer de ce qui lui est réellement nécessaire pour être accompli. Cela, au milieu même de ses difficultés. C’est ce que cette approche méditative tend à permettre de voir. C’est-à-dire à permettre de constater qu’il n’y a en fait que peu, sinon rien à faire pour être accompli et pleinement intégré dans le moment présent.

UN DIALOGUE

L’accompagnement vers cette expérience se fait par de simples dialogues. Aucun programme de changement n’y est prévu. Ce que le patient y vit ou y rapporte est accueilli sans condition. Ses croyances et schémas intellectuels et émotionnels sont simplement perçus. Ils sont mis en lien avec ses difficultés ou ses sentiments de bien-être. Son attachement ou son rejet des sentiments, sensations, pensées, croyances… qui le traversent son révélées. Autrement-dit, la façon dont ses contractions et fixations corporelles, émotionnelles et intellectuelles sont surimposées au flux de son expérience est mise en lumière.

MÉDITATION NATURELLE

Dans le dialogue, le thérapeute favorise la reconnaissance de ce qui se présente sans conceptualisation de quoi que ce soit comme manquant, en trop, ou sans importance. Le ralentissement de l’entretien de ce type de pensée peut être entrainé au moyen de techniques de relaxation. Graduellement, le patient peut alors s’identifier à cette reconnaissance et une forme de méditation naturelle apparaît. Elle se développe dans l’établissement progressif de cette expérience qui le situe dans un espace ou les conflits internes et externes se dissolvent d’eux-mêmes. L’accompagnement thérapeutique se résume ensuite à soutenir de plus en plus la familiarisation avec cet espace.